abeille2.jpgabeille1.jpgabeille4.jpgabeille3.jpg
Le nombre de colonies d'abeilles en fort recul en Europe

De THE ASSOCIATED PRESS (CP) – Il y a 22 heures

BERNE — Le nombre de colonies d'abeilles ne cesse de reculer depuis 40 ans en Europe centrale et les apiculteurs sont également moins nombreux, selon une récente étude de l'Association internationale de recherche sur l'abeille (IBRA) qui note que la pollinisation, dont dépend un grand nombre de plantes cultivées, risque de ne plus être assurée.

Cette étude de l'ONG britannique fournit un premier aperçu de la situation à l'échelle européenne.

Les chercheurs ont constaté que le nombre de colonies d'abeilles est en recul constant depuis 1965 en Europe centrale et en Europe de l'Ouest. Cette tendance a aussi été observée en République tchèque, en Norvège, en Slovaquie et en Suède depuis 1985. En revanche, dans quelques pays méditerranéens comme la Grèce, l'Italie et le Portugal, le nombre de colonies a augmenté entre 1965 et 2005.

Sans identifier de coupable unique, les scientifiques supposent que la cause de ce recul se trouve dans les changements sociaux et économiques survenus ces dernières décennies. Des revenus plus élevés ont fait perdre aux populations rurales l'attrait envers l'apiculture pratiquée comme hobby.

Par ailleurs, les coûts pour lutter contre les maladies des abeilles comme l'acarien Varroa peuvent rapidement engloutir le revenu apicole d'une année entière. Il devient donc peu intéressant économiquement de détenir des abeilles à petite échelle. Le nombre d'apiculteurs a en effet chuté dans toute l'Europe.

Cette étude apporte certes une pièce de plus au puzzle, mais elle ne résout pas l'énigme du recul du nombre d'abeilles. Le rôle des insecticides et herbicides doit également être étudié. Lors d'une prochaine étape, il s'agira d'harmoniser les méthodes de recensement des colonies d'abeilles de tous les pays. Il sera ensuite possible de comprendre le recul du nombre de colonies et de prendre des mesures adéquates à long terme.

La disparition des colonies d'abeilles concerne apparemment avant tout l'Europe et les Etats-Unis. A l'échelle mondiale, le nombre de colonies a augmenté de 45% au cours des 50 dernières années, selon un rapport de l'Organisation mondiale pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) de 2009. Ce constat n'est malheureusement guère utile pour les cheptels d'Europe et des Etats-Unis, car si le miel peut être importé, le rôle des abeilles, autrement dit la pollinisation, ne le peut pas.

Joomla templates by a4joomla